La naturopathie

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la naturopathie n’est pas une pratique nouvelle même si elle est « à la mode ».

Ses fondements sont basés sur les travaux du médecin grec Hippocrate (4ème siècle avant JC).
Le terme naturopathie vient de l’expression « Nature’s path » : « le chemin de la nature » apparu aux USA au 19ème siècle. En France, la naturopathie s’est implantée dès les années 30. Aujourd’hui, elle s’appuie toujours sur des techniques naturelles en étant continuellement à l’écoute des avancées scientifiques.
Elle est reconnue comme une médecine traditionnelle par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme le sont la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique.

La naturopathie vise à préserver et optimiser la santé globale de l’être humain, par des moyens naturels.

L’objectif de la naturopathie est de stimuler nos capacités naturelles d’auto-guérison, de renforcer notre force ou énergie vitale pour éviter d’être malade.
Son approche de la personne et de sa santé est globale (holistique) puisque elle prend en compte ses dimensions physiologiques, psychologiques et émotionnelles. En effet, elle est axée sur les fonctions essentielles de notre organisme comme la digestion, l’assimilation, l’élimination et l’équilibre psycho-émotionnel. 

Il s’agit donc d’une discipline généraliste qui s’articule autour de 10 techniques naturelles dont les 3 principales sont :

  • L’alimentation (nutrition et diététique)
  • L’exercice physique (pas de notion de compétition ni de performance)
  • L’équilibre psycho-émotionnel

Citons aussi :

  • La phytologie (plantes médicinales) et aromatologie (huiles essentielles)
  • L’hydrologie (usage de l’eau)
  • La réflexologie
  • Les techniques respiratoires …

La naturopathie est une médecine préventive, causaliste, globale et individualisée.

Le naturopathe est un éducateur de santé, soumis au secret professionnel.

Statut du métier de naturopathe en France

La naturopathie a été reconnue en 1997 comme médecine non conventionnelle par le Parlement Européen (comme l’ostéopathie). L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’a classifiée comme médecine traditionnelle en 2001, au même titre que la médecine indienne ayurvédique et la médecine traditionnelle chinoise.

La FENA (FEdération Nationale des Ecoles de NAturopathie) regroupe des écoles respectant une charte, un code de déontologie et un tronc commun d’enseignement.

L’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire) est une association professionnelle regroupant des naturopathes certifiés issus des écoles adhérant à la FENA, prodiguant informations et formation continue.

Positionnement de la naturopathie vis-à-vis de la médecine allopathique 

La naturopathie ne se substitue pas à la médecine allopathique. Elle vient en complément de celle-ci. 

Actuellement, la profession de naturopathe n’a pas le statut de profession médicale. Le naturopathe n’est donc pas autorisé à utiliser certains termes dans l’exercice de sa pratique. Il n’émet pas de diagnostic, n’établit pas de prescription ni ordonnance, n’émet aucun avis sur des traitements médicaux en cours.  Il ne doit pas hésiter à orienter vers un médecin pour des symptômes qui ne relèvent pas de ses compétences.

%d blogueurs aiment cette page :